Dernier jour de campagne officielle : être de gauche et soutenir un homme de droite

trompeloeilC’est le dernier jour de campagne officielle, alors je vais aujourd’hui vous donner mon choix pour la ville de Sainte-Foy-lès-Lyon, et expliquer ce choix.

Tout le monde connait certainement ma position et mon soutien pour la liste de Gilles Assi, maintenant rejoint par la liste de Cyrille Isaac Sibille. Dans un article, j’avais déjà expliqué que je pourrais être tenté par ces 2 listes en plus de celle vers laquelle j’aurais dû naturellement me tourner, celle d’Eric Pommet.

Mes valeurs

Je reviendrais peut être sur les raisons qui m’ont poussé à ne plus soutenir la liste du soi-disant rassemblement Citoyen étiquetés PS / PRG et MRC, mais ce candidat étant éliminé de la course, je n’en dirais pas plus aujourd’hui.

Tout d’abord, je vais repréciser comment je me situe politiquement (peut être que ça en fera rire certains, ceux qui me connaissent vraiment devrait me reconnaitre là).

Je me suis intéressé à la politique très tôt. D’une famille de gauche (un grand père communiste et résistant déporté, de nombreux membres de ma famille engagés à gauche), j’ai grandi avec des valeurs socialistes et le rejet du racisme et du libéralisme en général.

J’ai détesté Sarkozy dès ses premières grandes apparitions (prise d’otage de Neuilly), connu l’ascension fulgurante de Copé et déjà je voyais en lui un politique nauséabond, opportuniste et carriériste.

J’ai souffert de voter à droite en 2002, encore plus souffert d’entendre Chirac parler de sa légitimité après avoir été largement élu. J’ai souffert des années Sarkozy, j’ai eu honte de voir la manif pour tous et l’image qu’elle donnait de la France à l’étranger.

Pourtant, je reconnais certaines qualités à certains politiques de droite, dans certains domaines, et encore plus lorsqu’il s’agit de politique locale. Et j’ai appris que l’on peut être à l’UMP, ne pas partager mes valeurs profondes, mais être un meilleur maire qu’un socialiste qui « partagerait » mes valeurs.

Maintenant que les choses sont posées, je vais parler de Sainte-Foy-lès-Lyon

Un 2ème tour à 4

Nous avons au 2nd tour, le choix entre 2 listes de droite, une étiquetée UMP/UDI, l’autre sans étiquette de parti, et la liste de gauche de Madame Cosson. J’élimine d’emblée le choix du FN, le paragraphe précédent est assez clair sur le sujet.

Une bonne surprise à gauche

La liste de Monique Cosson et de SainteFoyAVenir m’a agréablement surpris. Autant j’ai été très critique au départ (j’étais aussi dans mon rôle compte tenu de mon implication dans la liste de gauche concurrente de M. Pommet), autant je trouve qu’au final, grâce notamment à un gros virage dans leur communication, ils ont fait un travail intéressant et séduisant pour des gens de gauche.

Pour autant, je ne les soutiendrais pas, car je pense que ce projet ne peux qu’être un projet d’opposition, sans aucune chance un jour d’arriver au pouvoir, non parce que le projet est mauvais, mais parce qu’il n’est pas applicable à une ville comme la nôtre et sa typologie particulière.

Une liste fidèle à ses étiquettes

Concernant la liste de Mme Sarselli, étiquetée UMP / UDI, je n’ai jamais changé d’avis.

C’est une liste de continuité, mais de continuité en moins bien. Certains éléments importants du dispositif Chapas ne sont pas là (François Lamy aux finances par exemple). Certaines personnes me dérangent fortement (M. Momin bien sûr, et Mme Bazaille la groupie de la « Manif Pour tous »). Certains ne sont même pas fidésiens et ne sont là que dans des objectifs carriéristes (Le parachuté Thibaud Astier, ou la fille de M. Terrot).

Sur le programme, rien de bien différent, on promet un peu de changement, mais il suffit de creuser pour voir que rien ne change. Avez-vous lu une seule vraie proposition de démocratie participative ? Une mesure concrète et efficace pour notre sécurité ? Les seules mesures concrètes sont des mesures clientéliste (tennis couverts, passerelle pour l’emploi,…).

Et que dire des ambitions de la candidate ? Est-ce qu’elle y pense le matin devant son miroir ?

Alors bien sûr, je n’ai pas changé d’avis. Voter Sarselli serait soutenir les années Chapas et un parti politique que je ne peux soutenir.

Un homme de droite, un projet, une équipe

ScreenHunter_13 Mar. 28 17.21Alors pourquoi soutenir un homme de droite, Gilles Assi ?

Lorsque j’ai rencontré Gilles Assi les premières fois, j’étais un peu méfiant. J’avais entendu pas mal de choses sur lui, du bon et du moins bon, et puis, il était de droite !!!
Depuis, j’ai pas mal discuté avec lui, sa femme, et ses équipes. J’ai suivi sa campagne, à bonne distance. J’ai apprécié le travail de son équipe, sa communication et son projet pour Sainte-Foy-lès-Lyon.

equipe_assiJ’ai aussi accroché à sa personnalité, sa façon de travailler. Il est à l’écoute, s’intéresse à tout, sait prendre les informations sur les sujets qu’il ne maitrise pas, et il accepte la confrontation et les opinions différentes. Il représente bien ce que j’attends d’un maire et d’un homme politique en général.

Nous avons abordé de nombreux sujets… Sur Sainte-Foy-lès-Lyon, bien sûr, mais aussi des sujets de politiques plus générales. Je n’ai jamais été choqué par ses propos. En désaccord parfois, bien sûr. Sa position sur le mariage pour tous ou la PMA n’est pas la mienne. Mais sur les fondamentaux nous nous rejoignons et il ne fait pas partie de cette droite dure à laquelle certains souhaitent l’associer.

Nous avons même trouvé des goûts en commun, pas seulement pour notre ville, ou la politique,mais par exemple musicalement avec la chanson Beyrut d’Ibrahim Maalouf.

Oui Gilles Assi est de droite ! Mais il est de droite parce que dès que vous lui parler de projet il pense budget, parce que son objectif c’est de gérer en bon père de famille la commune, et pour ça il est bien dans la lignée de M. Chapas. Mais, c’est bien là ce qu’attendent les fidésiens.

Mais Gilles Assi ce n’est pas la droite de Sarkozy, Morano, Fenech, Estrosi, Guéant, ou encore Hortefeux. Il était contre le mariage pour tous, mais une fois élu, il les célébrera, car c’est le rôle du maire d’appliquer les règles de la République. Il Favorisera des actions pour le bien de tous, plutôt que faire des cadeaux à quelques un. C’est un homme de culture, mais c’est la culture pour tous qu’il souhaite mettre en place et non une culture élitiste. Les exemples sont nombreux, et, sauf à être malhonnête intellectuellement, je n’ai jamais rien vu qui allait à l’encontre de mes convictions, surtout si l’on assume que cet homme sera élu pour sa ville, Sainte-Foy-Lès-Lyon et non pour un poste national.

Le national n’est pas le local

Qui souhaite nationaliser le débat et cette élection si ce n’est le FN et l’UMP, pour profiter des erreurs ou des résultats qui se font attendre du gouvernement, surfer sur la vague de photo_umpmécontentement.

Qui à posé des affiches appelant à voter contre le représentant d’Hollande ?

Qui aspire à d’autres fonctions plus nationales ?

L’élection municipale est un scrutin local, pour lequel les étiquettes politiques ont bien moins d’importance que l’homme le projet ou l’équipe. Et dans ce contexte j’assume voter pour un mec de droite, car je pense que c’est celui qui sera le plus à même de bien gérer notre ville en respectant les fidésiens.

Pour autant, au niveau national, je continue à soutenir le gouvernement et notre président (contrairement à beaucoup de gens de gauche), parce que je crois que le travail de fond qui est fait aujourd’hui portera ses fruits d’ici 2 ans et permettra de laisser la France dans un bien meilleur état que nous l‘avait laissée M. Sarkozy.

Pour dimanche, je ne peux que vous inviter à voter, voter pour votre ville, voter pour vos idées et convictions, mais surtout ne pas s’abstenir et laisser les autres décider à votre place.

En attendant, dès ce vendredi minuit je ne publierais rien, et ce jusqu’à la fin du scrution.

NB : Je ne fais pas parti de l’équipe de campagne de M. Assi, quoi qu’en pensent certains. Personne ne me dicte mes textes, sinon ils seraient certainement meilleurs.

Publicités