Elections municipales : Et si on parlait métropole ?

glL’une des grandes absente dans la campagne municipale à Sainte-Foy-lès-Lyon et surtout pour ce 2ème tour, c’est la Métropole.

Alors qu’en 2015 le Grand Lyon deviendra la Métropole, alors que nous votons dès aujourd’hui pour envoyer 2 conseillers de la ville siéger à cette métropole, au moment où Gérard Collomb a besoin de nos soutiens pour présider cette métropole et éviter de donner le pouvoir à la droite forte de Cochet, Fenech ou Buffet,

Je passe rapidement sur la position du FN et de la gauche locale sur la métropole, Celle-ci ayant certainement peu de chance d’y siéger. Murielle Coativy n’a rien à dire sur le sujet à part qu’elle pense que ça risque de faire disparaitre la ville à terme. Monique Cosson n’est pas pressée d’aborder le sujet et s’inquiète surtout  des compétences sociales à conserver et de l’égalité entre les communes.

Il faut davantage s’intéresser aux 2 listes de droite et du centre droit, qui peuvent prétendre gagner l’élection de dimanche et donc remporter la mairie.gc

Pour certains, entre la liste de l’UMP et héritière Mme Sarselli, et la liste d’union de Gilles Assi, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

Pourtant, il existe une réelle différence entre ces listes, et encore plus dans le contexte de la Métropole qui sera très probablement (je l’espère) présidée par Gérard Collomb dès 2015.

L’UMP Véronique Sarselli ne soutient pas le socialiste Gérard Collomb. Elle n’a de plus jamais été élue au Grand Lyon et arriverait donc en terrain hostile et inconnu. Je doute même que les autres élus du Grand Lyon connaissent Véronique Sarselli. Bernard Gillet lui siège au grand Lyon en tant que conseiller communautaire. Il est dans un groupe d’opposition à Gérard Collomb.

ScreenHunter_19 Mar. 27 13.33Gilles Assi quand à lui est actuellement vice-président au Grand Lyon, chargé de la « préservation des espaces naturels et agriculture péri-urbaine ». un poste en lien avec l’urbanisme dont il est chargé à Sainte-Foy et en lien avec un de ses objectif prioritaire pour Sainte-Foy, la préservation de notre environnement et notamment de la ceinture verte si chère aux Fidésiens. Il fait parti du groupe « Ensemble pour le Grand-Lyon » et travaille avec la majorité de Gérard Collomb (Comme M. Desseigne à Tassin la demi-Lune par exemple). Cyrille Isaac Sibille n’a pas d’expérience au Grand Lyon, mais il est président du Modem du Rhône et à ce titre fréquente beaucoup les élus du Grand Lyon. Il a aussi des liens avec Gérard Collomb et n’hésitera sans doute pas à intégrer sa majorité.

Nous avons donc aujourd’hui le choix entre une liste avec des candidats peu expérimentés et qui risquent fort d’être dans opposition à la métropole, ce qui compliquera bien sûr les relations avec les organes de décisions et handicapera notre ville pour les aménagements et demande de budgets, ou une liste avec 2 personnes expérimentés et reconnus, qui sauront protéger au mieux les intérêts de notre ville en travaillant avec tous les élus dans un esprit d’ouverture.

Il faut également rappelé que d’ici 2015, le PLU-H devra être négocier. Ce Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat sera comme une feuille de route pour nos élus, et un cahier des charges à respecter, quelques soient nos projets. Un mauvaise négociation, un mauvais choix, une parcelle mal définie aura des conséquences pendant le mandat, mais également le suivant. Il nous faut des élus compétents et vigilant dans ce dossier, pour que la métropole soit une chance pour Sainte-Foy-les-Lyon et non une contrainte pour les futures années.

Alors bien sûr, le vote ne doit pas se faire qu’en fonction de la métropole, mais je pense que c’est un éléments différenciateur important, et aussi la raison pour laquelle, avec certains proches (comme Thibaut), nous avons toujours considéré Gilles Assi Et Cyrille Isaac Sibille comme des partenaires politiques pour Agir à Sainte-Foy-lès-Lyon, bien qu’ils soient de droite et que nous ne partagions pas toutes toutes leurs idées.

Publicités