Le débat TLM du 2ème tour des élections municipales à Sainte-Foy-les-Lyon

Aujourd’hui se tenait le débat TLM du 2ème tour de la campagne des municipales.

Plus que 4 candidats après l’élimination d’Eric Pommet et la fusion des listes du centre de Gilles Assi et Cyrille Isaac Sibille.

Analyse du 1er tour

ScreenHunter_05 Mar. 25 21.39Après avoir remercier ses électeurs, Véronique Sarselli (UMP) prend acte de la fusion des listes du centre et rejette les petits calculs électoraux et esquive la question sur ses réserves de voix pour le 2nd tour.

Gilles Assi présente ensuite les raisons de cette fusion, cheminement logique pour 2 listes construites hors partis politiques tant les 2 projets sont proches, les valeurs communes… Une fusion pour un projet au service des fidésiens, un rassemblement de gens de droite, du centre et de la société civile.

Monique Cosson rappelle qu’il est très difficile de gagner lorsque l’on est de gauche, affirme que Eric Pommet n’a jamais souhaité de fusion de liste avec eux, et qu’il a affirmé qu’il n’appellerait pas au vote FN, UMP ou pour Gilles Assi,. Monique Cosson semblait espérer un appel au vote pour la liste de gauche (finalement il n’appelle au vote pour personne). L’objectif de SainteFoyAVENir sera donc de faire vivre le débat démocratique et permettre qu’il existe une opposition.

Murielle Coativy se voit déjà au conseil municipal et proposera une vraie opposition, pas uniquement faite de grands discours, mais une lutte contre l’opacité en général.

3 projets pour Sainte-Foy-lès-LyonScreenHunter_07 Mar. 25 21.40

Le journaliste interroge les candidats sur 3 projets phare pour la ville.

Comme Mme Sarselli n’avait pas de grands projets, mis à part replacer les fidésiens au coeur de l’action, la question a été précisée avec 3 domaines (l’urbanisme, la culture et le transport).

Tous les candidats veulent à leur manière plus de démocratie participative, dialoguer avec les fidésiens, être plus proches des citoyens. A noter que Mme Sarselli estime que ce travail de proximité a été réalisé sur la mandature là où tous, même Gilles Assi regrettent que ça n’ai pas été plus le cas (Celui-ci rappelant que bien qu’il était 1er adjoint, il n’était pas le maire et ne pouvait pas changer certaines méthodes).

Sur l’urbanisme, là où le FN souhaite stopper l’urbanisation, où l’UMP souhaite remodeler certains quartiers, la gauche faire plus de logements sociaux pour que tout le monde puisse ScreenHunter_07 Mar. 25 21.40trouver un toit à Sainte-Foy-les-Lyon, Gilles Assi rappelle que l’un des enjeux des prochaines années c’est la négociation du PLU-H au grand Lyon, et qu’il faut conserver ce Sainte-Foy-les-Lyon où il fait bon vivre et permettre un développement harmonieux de la ville.

Sur le sujet, certains candidats semblent penser que Sainte-Foy-lès-Lyon n’est pas si agréable pour tout le monde. Monique Cosson rappelle qu’à Sainte-Foy aussi il y a de la détresse sociale, Murielle Coativy nous ressert cette vieille soupe de l’insécurité trop forte et cachée.

Sur la culture, le FN se contentera de culture « familiale » (chorale ?), la gauche propose un vrai service culturel, l’UMP la culture pour tous et le centre une culture ouverte à tous, s’appuyant sur l’existant, et une aide aux musiques émergentes et arts de rue.

Pour le transport, certains préconisent les modes doux, d’autres souhaitent plus de bus et améliorer le maillage interne de a ville. Consensus général tant la ville est particulière.

La métropole

Interrogés sur la métropole, nos candidats ont pu donner leur vision et pour certains faire part de leur inquiétudes.

Ainsi, Murielle Coativy prévoit la disparition de la commune si trop de compétences disparaissent. Monique Cosson s’inquiète pour les compétences sociales et l’égalité entre les communes.

Information importante qui ressort de l’intervention de Gilles Assi, c’est Cyrille Isaac Sibille qui seraient fléchés pour la métropole. 2 hommes d’expérience et avec un réseau solide déjà pour représenter Sainte-Foy-lès-Lyon.

Conclusion

Un débat qui aura permis de découvrir la fusion entre 2 listes, voir une candidate UMP plus en confiance après son bon score du 1er tour.

Peu de surprises encore, et c’est dommage le format si court ne permet pas de parler de sujet essentiel comme l’économie et la gestion de la ville (même si Gilles Assi a réussi à en parler et à montrer encore sa détermination à continuer cette bonne gestion du budget).

Alors, refaisons un petit sondage… Qui vous a le plus convaincu ?

 

 

 

 

Publicités