Carnet de campagne à Sainte-Foy-les-Lyon : le calme avant la tempête

Depuis les résultats du premier tour, les réseaux sociaux sont très calme.

2 listes communiquent pourtant, certainement moins occupées par des négociations pour une fusion que les autres.

Les équipes de Monique Cosson se félicitent d’être devenus la 1ère force de gauche à Sainte-Foy-lès-Lyon et se rêve en force politique qui pèsera sur l’avenir de notre ville (tout en montrant toute leur condescendance envers l’autre candidat de gauche battu). Elles annoncent leur volonté de conserver la même liste, appellent au vote pour confirmer leur bon résultat et se placent dès maintenant comme un acteur incontournable de la vie politique fidésienne pour les années à venir.

SainteFoyAVenir organise un repas républicain Mercredi à 19h30 à l4ellipse;  auquel tous les fidésiens sont conviés.

ScreenHunter_09 Mar. 25 13.14

L’équipe de Murielle Coativy et du FN se voit en révolutionnaire (ou résistants) et entend créer le « Printemps fidésien ». Comme d’habitude, c’est une communication démagogique qui est faite, critiquant les autres candidats qui n’auraient pas publiés les résultats sur leur site internet  alors qu’ils sont disponibles à tant d’endroit, et  critiquant les candidats qui vont au contact des populations…

Avec 12% des voix au 1er tour, ces 2 listes siégerons probablement au conseil municipal avec 2 ou 3 conseillés, mais elles ne peuvent espérer plus…

Chez les autres candidats, c’est silence radio… Des négociations sont très probablement en cours, et un débat TLM se prépare.

Quoi qu’il arrive, nous en saurons beaucoup plus très rapidement, le dépôt des listes en préfecture est pour ce soir avant 18h.

Dernière minute : la fusion est annoncée entre les listes de Gilles Assi et Cyrille  Isaac Sibille…

Les 2 candidats ont annoncé leur union pour le 2ème tour :

En apportant à nos deux listes plus de 35 % des suffrages exprimés au 1er tour, les électeurs ont clairement manifesté leur souhait de nous voir unis et rassemblés au 2ème tour. Voilà pourquoi nous avons décidé d’unir nos expériences et nos compétences d’élus de terrain – Gilles Assi

J’imagine que du côté de chez l’UMP Véronique Sarselli, le sourire fait place à l’inquiétude, même si ce scénario était à prévoir.

 

Publicités