La maison des projets : Assister, Accompagner

 Nous avons vu que, que ce soit pour les auto-entreprises, les associations, les artisans ou les entrepreneurs, que pour les porteurs de projets en général il y a un intérêt à accompagner la démarche et assister, un intérêt social pour la ville et l’ensemble de ses acteurs plus qu’un intérêt financier.

Cette assistance pourra porter sur différents besoins qu’on tous les créateurs d’activité aujourd’hui.

Assistance administrative

Le premier frein pour les novices en création d’entreprises ou les fondateurs d’association est la complexité des démarches administratives dès les 1ères étapes. Rédiger des statuts, remplir les bons formulaires, rédiger un contrat de travail, tenir les registres obligatoires (et savoir lesquels le sont), c’est le casse-tête de tous ces courageux.

« À force de gérer, le créateur ne crée plus »

Dans certains cas il existe des documents pour aider et accompagner, ou des sites internet qui détaillent la démarche, mais ce n’est pas toujours le cas et tout n’est pas forcément accessible.

La « maison des projets » devra proposer ces documents, et pourquoi pas en créer de nouveaux pour simplifier toujours plus la vie des créateurs d’entreprise.

Elle pourrait être le lieu d’échanges entre administrations et collectivités locales, et entrepreneur. Aujourd’hui lorsque vous avez des démarches à entreprendre, même les plus simples, et si vous ne pouvez pas les faire sur internet, vous devez vous rendre au tribunal de commerce, à la CCI, à l’URSAFFF, à la mairie…

Alors que le gouvernement a lancé la réflexion sur la simplification administrative, pourquoi ne pas s’appuyer sur ce type de structure pour travailler sur le sujet… La « Maison des projets » sera alors non seulement un lieu pour penser la simplification, mais aussi un outil de cette simplification.

Assistance technique et technologique

L’un des grands défis pour nos futurs entreprises, les associations, et tous les porteurs de projets est de savoir entrer dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

Le défi technologique est important à relever. Il faut se doter d’outils de communication efficaces, d’outils de production fonctionnels et pouvoir appréhender au mieux les technologies  de demain.

Ça commence par l’aide au dépôt d’un nom de domaine, la création d’adresses email, d’un site internet, des informations quand on a besoin d’un logiciel de comptabilité ou de gestion, etc.

Mais cette assistance technique pourra aussi concernée des besoins différents comme l’organisation d’une manifestation, la mutualisation de fournisseurs ou de moyens.

Assistance juridique

La « maison des projets » pourra donner des pistes pour les questions juridiques, principalement sur des obligations de propriété intellectuelle, de conservation de données personnelles (CNIL).

Elle aura aussi un rôle de conseils dans les bonnes pratiques commerciales par exemple, ou de gestion (conseiller de prendre une responsabilité civile professionnelle, expliquer les risques en fonction des types de structure).

Elle pourra enfin diriger le porteur de projet vers le bon interlocuteur en cas de conflit (médiateur, tribunal, …)

Assistance gestion de projet

Avant de pouvoir demander une aide ou un financement, toute entreprise se doit de présenter un business plan. Les business plans sont petits à petit remplacés car dans le monde actuel il est souvent impossible de prévoir comment la croissance sera sans faire des prévisions plus que fantaisistes (quand je vois certains business plan de mes anciennes boite, je rigole…

Parfois, une aide extérieure, ne serait-ce que de l’écoute, permet de prendre le recul nécessaire pour ce genre d’exercice imposé.

Le nez dans le guidon, il est très difficile de réfléchir sereinement… Lever la tête permet d’éviter certains obstacles.

Un accompagnement limité

Assister, accompagner, c’est une aide précieuse pour les porteurs de projets. Mais ceci doit être limité.

Si la maison des projets offre tous ces services, sans limites, elle se substituera à d’autres créateurs d’entreprises (services, assistances juridiques, boites de communication, …). L’effet recherché de création d’emplois ou d’activités sera au final néfaste pour l’économie locale.

Il ne faut donc pas tout faire pour les créateurs ou associations, il faut surtout les responsabiliser, en leur donnant les bonnes pistes pour s’orienter vers le chemin de la réussite.

La maison des projets
Publicités