Et toi, pour qui tu roules ?

pourquituroulesC’est une question qui nous est posée assez souvent : « Et toi, pour qui tu roules ? « .

Lorsque nous avons pris nos distances avec l’un des candidats aux élections municipales de Sainte-Foy-les-Lyon, JC, Thibaut et moi, beaucoup ont pensé que nous avions rejoint la liste d’un candidat (ou qu’il nous avait débauché).

Je ne m’exprimerais pas ici au nom de mes camarades, ils ont déjà dit ce qu’ils en pensaient. Mais sur le fond, nous avons des valeurs communes et un objectif assez similaires, travailler pour le développement de Sainte-Foy-lès-Lyon, au service de sa population.

Je vais donner ici, pour ceux que ça intéresse, ma position, mes choix, mes limites, et expliquer pour qui ou quoi je roule.

Mes valeurs

Ceci pourrait surprendre certains, j’ai des valeurs de gauche. J’ai soutenu François Hollande dans sa campagne (et je le soutiens toujours), je déteste ce qu’est devenu l’UMP avec Sarkozy et encore plus avec Copé, j’ai voté à droite une seule fois dans ma vie (Chirac en 2002), je respecte certains hommes politiques de droite, mais économiquement et socialement je suis de gauche. Je n’aime pas les extrêmes et tous les partis qui stigmatisent les plus faibles.

Je suis avant tout un humaniste, pour l’ouverture sur le monde et la mixité.

Sur les valeurs, il est clair qu’en aucun cas je ne soutiendrais la liste de Murielle Coativy (FN) de « Sainte-Foy bleu marine », et qu’il y a peu de chance que je soutienne l’UMP Véronique Sarselli (qui a dans ses rangs quelques personnes bien trop extrémistes et intolérantes pour moi).

Ma vision de la politique locale

Je suis de gauche, certes, mais je suis aussi quelqu’un de pragmatique. Je suis ouvert au dialogue avec tout républicain, même s’il m’arrive d’être fermé quand un sujet me passionne ou insupporte.

J’ai rencontré durant cette campagne des gens qui à la base sont opposés politiquement à mes convictions, mais avec qui je sais qu’il est possible de discuter, et de se rejoindre, quand c’est l’intérêt commun qui prévaut.

L’avantage d’une élection locale, c’est que bien souvent ce ne sont pas les partis politiques qui décident du programme, mais plus les hommes qui seront élus (en respectant toujours les valeurs du parti quand il y en a un, bien entendu). Il me semble donc possible, lorsque l’on est lié a aucun parti, de pouvoir décider de suivre un candidat s’il colle à nos valeurs, si son projet correspond à nos attentes, ou si nous estimons qu’il est le moins pire pour la tâche de maire à laquelle il se destine.

Et la métropole ?

Je vis à Sainte-Foy-lès-Lyon, je travaille dans l’est de Lyon et mon fils est scolarisé à Lyon. Je fais des courses dans les villes voisines, traverse Lyon régulièrement, utilise les transports en commun du Sytral…

Cette élection est aussi l’élection de nos futurs représentants à la métropole qui sera mise en place en 2015. Et pour cette métropole, je souhaite que Gérard Collomb soit élu pour la diriger, et que les élus de ma ville puissent travailler dans sa majorité, et non contre lui. C’est uniquement comme cela que l’on arrivera à avancer sur nos projets avec Lyon, et non en étant dans une opposition franche ou une semi opposition un peu floue.

Ainsi, mon candidat, la liste que je soutiens doit être capable de travailler en accord avec Gérard Collomb. A Sainte-Foy-lès-Lyon, je pense que 3 candidats seraient dans cette majorité. Eric Pommet bien sûr, candidat PRG investit par le PS, Cyrille Isaac Sibille, qui bien que Modem est assez ouvert il me semble, et Gilles Assi, déjà Vice-président au Grand-Lyon. Bien sûr, Monique Cosson (EELV) qui vote contre le PS à la région et sa liste fournie d’anti-Collomb ne peux obtenir mon soutien.

Mon candidat

Mon candidat sera donc celui qui respectera mes valeurs, celui qui correspondra à ce que j’attends d’un maire, et sera parmi les 3 précités.

 

mystere

 

 

 

 

Publicités