Les limites de la démocratie participative – Introduction

democratieDans le débat de ces élections municipales, l’un des reproche les plus souvent fait à l’ancienne majorité était de négliger le dialogue et la démocratie participative dans ses projets, ce malgré la mise en place d’une charte de la démocratie participative fin 2013, laquelle est jugée insuffisante par l’opposition.

J’ai eu l’occasion de participer à un atelier sur la démocratie participative, expérience intéressante qui avait débouchée sur une charte citoyenne fidésienne. J’avais de plus été très séduit par cette démarche engagée par Ségolène Royal en 2007, démarche malheureusement non appuyée par les partis politiques qui avaient alors peur de perdre une partie de leur pouvoir.

Aujourd’hui, quasiment toutes les listes pour ces élections municipales entendent faire de la démocratie participative leur proposition principale pour se différencier de la majorité sortante et pour montrer sa « proximité » avec les gens et sa capacité au dialogue.

Certains mettent en avant le référendum d’initiative populaire, démarche très présente en Suisse avec les votations, et qui permettrait dans certains cas de faire plier une municipalité sur un projet impopulaire. Comment-etre-candidat-aux-elections-municipales_large

D’autres promettent la mise en place d’une charte participative plus poussée, avec une vraie concertation et non une démarche participative feinte qui au final n’est qu’un organe de validation du travail de la maire sans concessions ou modifications réellement possible.

Certain(e)s plus prudent(e)s propose une mise en place progressive de cette démarche…

Tous entendent s’appuyer sur les associations locales et les CIL (comités de quartiers). La plupart mettent aussi l’accent sur la présence plus ou moins forte de la société civile dans leur liste, ou des appels au rassemblement (citoyen ou politique).

Cette démarche est bien sur intéressante, le citoyen doit être un acteur de sa ville et participer à sa gestion. Mais je vais dans cette série de billets donner un peu ma vision de cette démocratie participative, les limites actuelles (dans ma ville, Sainte-Foy-lès-Lyon), et mes idées pour que ceci soit possible dans les années à venir, sans tomber dans la démagogie et la stratégie électorale.

Les limites de la démocratie participative
  1. Introduction
  2. Partie 1 : Le rôle du Maire et ses contraintes.
  3. Partie 2 : Le citoyen consommateur.
  4. Partie 3 : Favoriser une action de démocratie participative dans sa ville.
  5. Conclusion : des propositions pour ma ville

 

Publicités