2006 jours d’uptime, et alors ???

2006 jours d'uptime, et alors ???

Un de nos serveurs de production n’a pas été redémarré depuis 2006 jours, soit 5 ans et demi.

Certains (utilisateurs de windows surtout) vous diront « mais ça doit ramer, c’est pas possible ??? »
et bien non.. ce serveur est un Linux stable, et même si il a connu qques problèmes nous avons toujours réussi à le maintenir online sans reboot.

D’autres diront « mais c’est pas possible, c’est trop dangereux pour la sécurité !!! ».
Je dirais oui et non… Bien sur le noyau ne peux pas être complètement à jour donc on est exposé aux failles de l’époque… mais ce n’est pas tant la version du noyau qui est importante pour la sécurité, mais plus la partie applicative… Le risque d’une faille kernel étant réel principalement si quelqu’un est connecté au serveur (mais dans notre cas si ceci arrive c’est que le serveur est déjà hacké), ou dans le cas d’une attaque DDOS mais là, tant pis…

Les failles applicatives (et notamment dans les sites hébergés sur le serveur) sont donc à mon sens beaucop plus embêtantes… mais là on fait confiance à nos développeurs pour faire bien leur travail…

En tout cas, 2006 jours après le serveur tourne, sans soucis majeur… mais vivement qu’on le migre pour tester le reboot !!!

« Si ça plante, reboot… si ça rate, formate !!!! »

Publicités